Compliance

Compliance

Etats-Unis 2012. Directeur: Craig Zobel.  Scénario: Craig Zobel

La pétillante gérante d’une chaîne de fast-food reçoit un coup de fil, soi-disant de la police, l’informant qu’une de ses employées, sous surveillance vidéo, a été surprise en train de voler de l’argent à un client. Le fait d’annoncer dans les premières secondes du film que celui-ci est basé sur des faits réels n’excuse pas le côté malavisé, voyeur, profiteur, mesquin et humainement exaspérant qui suit lors des procédures d’investigation.

Compliance3

L’agacement psychologique résultant de l’obéissance à l’autorité face à des actions questionnables aurait pu être intéressant à exploiter et l’histoire en elle même aurait pu alors être intrigante, à la manière de «The Imposter».

Mais ce à quoi l’on assiste ici c’est à une nouvelle version d’Hostel: L’humiliation prolongée d’une jeune femme linéairement, littéralement et délibérément dramatisée. Et le manque de tact ne s’arrête pas avec la répétition des fouilles obscènes de la suspecte: Les personnages sont angéliques ou démoniaques (Surtout démoniaques) et, bien sur, les entreprises américaines sont peintes comme creuses et ridicules – «  T’es baisé sans bacon, je peux te le dire ». Un film sur la mocheté et la faiblesse morale, fait d’une façon sordide, faible intellectuellement et moralement.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s